Les grosses têtes du BAC 2021

Les grosses têtes du BAC 2021.

Lycée Alfred KASTLER de Stenay.

Alexandra Damico, de Villy, a 17 ans 1/2 et elle vient d’obtenir son bac avec 16.67 de moyenne dont un 19 en grand oral "j’ai parlé des batteries au lithium ion et leurs impacts" et un 18.60 en physique. À la rentrée, elle intégrera un bachelor universitaire et technologique de chimie à Lille dans le but ensuite d’entrer dans une école d’ingénieur. Son objectif ? "Devenir ingénieur chimiste ; je n’ai pas pu intégrer l’école d’ingénieur directement car je n’avais pas pris maths".

Alice Drion, 18 ans, de Carignan vient d’obtenir son bac physique chimie SVT avec 16.70 de moyenne et une mention européenne en allemand avec un 20 dans cette matière. À la rentrée, elle sera en école d’ingénieur en agronomie à Beauvais "Je voudrais travailler dans les vins et les spiritueux". En attendant, elle va travailler au magasin de l’abbaye d’Orval en Belgique. Une dédicace ? "Je voudrais remercier mes professeurs, mesdames Sylvanielo et Freytag pour leur investissement".

Farah Derfoufi, 17 ans, de Saint-Laurent-sur-Othain vient d’obtenir son bac spécialité langues, littérature, culture étrangère et sciences économiques et sociales avec 16.59 de moyenne et deux 18, un en grand oral et l’autre en SES. À la rentrée, elle sera en fac de lettres à Nancy pour une licence en langues, littérature et culture étrangère et régionale. Une dédicace ? "Remercier ma prof d’anglais du collège de Damvillers, Isabelle Meynot qui m’a fait aimer l’anglais".

Justine Adam, 17 ans, de Marville a 16 de moyenne générale au bac spécialité langues, littérature et culture étrangère, anglais où elle a eu 17.60. Elle engrange aussi un 17 au grand oral et un 16.20 en anglais. À la rentrée, elle fera une licence en langues étrangères appliquées à Metz. La jeune fille veut devenir journaliste. Son conseil aux futurs élèves de terminale "le travail paie toujours et il ne faut négliger aucune matière".

Loïck Hablot, 17 ans, de Cesse a fait une terminale spécialité physique chimie sciences et vie de la terre, et il vient d’obtenir son bac avec 16 de moyenne dont 17 en maths. "Je visais la mention car je voulais intégrer au mieux le bachelor universitaire et technologique en génie chimique et génie des procédés de Nancy" avant peut-être une école d’ingénieurs pour "allier la chimie et la pâtisserie, ma passion ; je voudrais innover dans ce domaine". La pâtisserie moléculaire, c’est du gâteau !

"Mention TB avec les félicitations du jury". C’est inscrit sur la feuille de notes de Sophie Clausset, 18 ans, de Lissey. La jeune fille a 18.23 de moyenne. "J’ai beaucoup travaillé pour avoir une mention". Sophie a engrangé un 20 en physique-chimie, un 19 au grand oral, un 18,75 en anglais". À la rentrée, elle sera en prépa maths physique sciences de l’ingénieur à Poincaré à Nancy. Son but : devenir ingénieur dans l’aérospatiale "pour envoyer des fusées et des satellites dans l’espace".

Nos vivent félicitations !