A chacun son chemin de croix

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

A chacun son chemin de croix.

 Avec l'accord de l'abbé FLEURY et l'aide des services techniques municipaux, Monsieur FINET, artiste peintre de formation et restaurateur expérimenté d'objets patrimoniaux, a œuvré à la restauration d'un chemin de croix destiné à la déchetterie. Ce sont 14 tableaux dont l'un était particulièrement dégradé que Monsieur FINET a entrepris la sécurisation, le nettoyage et la restauration.

Après quelques recherches menées par l'archiviste Monsieur Nicolas LEMMER, il a été possible d'établir un historique et de retrouver un modèle pour la station dégradée. Cette dernière n'a pas pu être restaurée à l'identique mais fut réinterprétée par l'artiste.

Une consultation d'une base de données sur le patrimoine mobilier français a permis de retrouver bon nombre d'autres chemins de croix produits par l'atelier COTELLE de Paris, fabricant d'une série de mêmes productions que cette œuvre.

En voici la liste exhaustive pour ce qui est enregistré dans la base Palissy :

  • Commune de Saint-Père-Marc-en-Poulet (Ille-et-Vilaine - Bretagne);
  • Commune de Fréchencourt (Somme - Hauts de France), chemin de croix offert par l'impératrice Eugénie sur la sollicitation de l'abbé Lognon, curé de Fréchencourt, en juin 1862. Le chemin de croix fut érigé dans l'église de Fréchencourt le 11 octobre 1863 par le frère Jean-Baptiste, Franciscain à Amiens. À la même époque furent installés les chemins de croix de Rainneville (terre cuite) et Saint-Gratien, inscrit aux Monuments Historiques en 1981 ;
  • Communes d'Erquy (Côtes-d'Armor - Bretagne);
  • Commune d'Amilly (Loiret - Centre-Val-de-Loire), offert en 1863 par l'impératrice Eugénie, modèle identique à celui de Stenay ;
  • Commune de Troyes (Aube - Grand Est), identique à celui de Stenay mais recouvert d'une couche de peinture laquée de couleur brun foncé ;
  • Commune de Dampierre (Aube - Grand Est) ;
  • Commune de Saint-Gratien (Somme - Hauts de France);
  • Commune de Rocroi (Ardennes - Grand Est).

Au regard de la qualité générale de l'œuvre et pour l'originalité de la technique employée pour la matière nouvelle, la Ville de Stenay pourrait demander l'inscription du Chemin de Croix au titre des Monuments Historiques.

Ce sont au total 450 heures que Monsieur FINET aura passées à restaurer patiemment les 14 stations du chemin de croix. Il n'a compté ni son temps, ni les moyens déployés y compris financiers.

Installé dans la nef de l'église Saint-Grégoire au niveau du péristyle, disposé sur chacun des piliers et faisant face aux travées extérieures, le chemin de croix a retrouvé le regard du public.

Pour nous, Guy FINET a pris la pose auprès des portraits

de l'Empereur Napoléon III et de l'impératrice Eugénie

ainsi que du tableau détaillant les œuvres et le travail effectué.

 

D'autres objets de valeur ont déjà été restaurés par l'artiste, (une statue de la Vierge à l'enfant, une toile de Saint-Joseph et de l'enfant Jésus, et dernièrement une très belle statue de Jeanne d'Arc). Monsieur FINET a tout fourni, des produits jusqu'à son temps et son savoir-faire pour restaurer intégralement le chemin de croix, qu'il en soit grandement remercié.

Au stade des remerciements, il convient pour leur contribution de citer : M. Nicolas LEMMER, archiviste à la Ville de Stenay, M. Cyrille LECRIQUE, responsable des services techniques municipaux, M. Sylvain HOMBERT, agent des services techniques municipaux, M. Mickaël VÉRET de Wiseppe (Ébéniste). Remerciements également pour les "coups de main" apportés par la paroisse, les œuvres de Jeunesse et la Mairie.

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, le coup d'œil sur ces objets d'art est bien venu.

Haut de page