Manifestation patriotique du 11 novembre

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

Manifestation patriotique du 11 novembre.

 C'est par un temps exécrable que la cérémonie de commémoration du 11 novembre s'est déroulé. Trois gerbes ont été déposées, une au monument du 120e R.I. avenue de Verdun, une autre au carré militaire au cimetière et après la messe une autre au monument aux morts, place Jules Ferry.

À cause du mauvais temps, les autorités avaient décidé de faire l'appel aux morts à la salle des fêtes et l'harmonie de Stenay y a joué la Marseillaise.

 

L'harmonie de Stenay, joue la Marseillaise

entonnée par l'assistance.

Après avoir remercié toutes les personnes présentes, Monsieur Christian Stempert président des UNC UNCAFN/ACPG a tenu à présenter les excuses du président du Souvenir Français, monsieur Morel Hervé.

Allocution de monsieur Stempert, (extraits) «de cette première guerre mondiale, notre mémoire collective conserve le souvenir de millions de morts, de mutilés, de veuves et d'orphelins. C'est pourquoi le 11 novembre est inscrit dans la mémoire historique de notre pays. Cette date doit se perpétuer "journée de recueillement et du souvenir»... «pour prévenir et appeler à la vigilance et militer sans réserve pour les droits de l'homme et que le droit de vivre en paix devienne une réalité, dans ce monde encore bien perturbé, pour cela nous pouvons compter sur notre armée, qui avec d'autres armées lutte contre le terrorisme sous toutes ses formes en des territoires hostiles»...«je ne voudrais pas terminer mon propos sans faire allusion à la détermination des enseignants de l'école Albert Toussaint, directrice en tête, mais aussi des parents qui accompagnent et qui mettent un point d'honneur à vouloir que le souvenir se perpétue dans l'unité et le respect».

 L'appel aux morts

la réplique est laissée à deux élèves de l'école A. Toussaint.

Une minute de silence est respectée.

Les élèves de l'école A. Toussaint ont tour a tour lu des lettres de Poilus

ainsi que le journal d'une enfant, nommée Rose, pendant la Grande Guerre.

Le maire de Stenay, Stéphane Perrin remercie à son tour les personnes présentes, «vous témoignez ainsi de votre sens de l'Histoire, de votre relation et de votre attachement au Souvenir... pour nous souvenir que des millions d'hommes et de femmes ont péri pendant ces quatre années terribles. Ils étaient de toutes nationalités, de toutes origines et religions, de toutes conditions sociales ».

Aujourd'hui, en cette journée du 11 novembre, nous associons tous les combattants de toutes les générations qui sont tombés sur notre sol ou sur des opérations extérieures. Le souvenir et l'hommage à ceux qui sont tombés à travers les guerres du XXe siècle, pour nous permettre aujourd'hui de vivre librement au sein d'une Europe aux frontières ouvertes.

haut de page