Voeux et médailles à l'EHPAD de Stenay

Vœux et médailles à l'EHPAD de Stenay.

Comme chaque année, monsieur Prioux directeur de l'EHPAD Jean Guillot de Stenay, a retracé les principaux événements intervenus durant l'année écoulée et évoqué les principaux projets de 2020. Le directeur mis à l'honneur quatre personnes : Mme Véronique Colautti qui s'est engagée dans un processus qui l'a conduit à l'obtention du diplôme BPJEPS, (brevet professionnel jeunesse éducation physique et sportive), option personnes âgées. Autre agent qui mérite d'être honoré aujourd'hui, Mme Lucie Tramecourt, qui au terme de trois années de formation a obtenu le diplôme d'infirmier. Enfin, devant les difficultés de recrutement de personnel qualifié, l'établissement s'engage et le fera encore dans l'avenir immédiat à envoyer des agents en école spécialisée. Deux agents ont ainsi obtenu leur diplôme d'aide-soignant fin 2019, Mmes Valérie Empart et Nathalie Larbepenet. Félicitations à toutes les quatre.

 

Extraits du discours du directeur d'établissement, monsieur Prioux : «...sans faire l'apologie des mesures annoncées par le gouvernement notamment dans le rapport El Khomri, nous sommes susceptibles à court terme de créer de nouveaux emplois de personnel soignant afin de se donner les moyens une fois encore de mieux prendre en charge les résidents.

Les grandes lignes de ce rapport prévoient en effet d'augmenter de 25 % en quatre ans le personnel soignant dans les EHPAD, en commençant par les établissements sous dotés financièrement, en parallèle, de diminuer le reste à charge de nos résidents qui ont les retraites les plus modestes de 300 € par mois, enfin une nouvelle réforme de la tarification prévoit de
supprimer le tarif dépendance.

Quand et comment seront financées ces annonces gouvernementales? À ce jour et à ma connaissance tous les arbitrages budgétaires ne sont encore pas définis. Mais j'espère que l'EHPAD Jean Guillot pourra en toucher quelques subsides dès 2020...

...deux nouvelles créations d'emplois sont prévues très prochainement à l'ouverture du Pôle d'Activité et de Soins Adaptés. Le financement de ce service est obtenu auprès de l'assurance-maladie et n'aura donc aucune incidence sur les frais supportés par les résidents.

Ce PASA a pour objectif, entre autres, de prendre en ateliers des petits groupes de résidents afin de les stimuler et de leur éviter de perdre une certaine autonomie. Il est complémentaire de
l'animation assurée quotidiennement.

Les groupes de résidents seront constitués en fonction des évaluations cognitives, MMS, NPI-ES réalisées par la psychologue et des projets de vie individualisés, ceci afin de constituer des
groupes homogènes et ne pas mettre en échec un résident qui rencontrerait davantage de difficultés.

Un travail de coordination entre les agents affectés au P ASA, les agents restés dans les services traditionnels et les cuisines notamment sera nécessaire. Les résidents qui iront au PASA ne
seront pas les mêmes tous les jours, ils pourront y être la journée complète ou par demi-journée. Ce service sera ouvert du lundi au vendredi.

Comme pour le PASA, l'établissement a obtenu d'autres financements suite à des appels à projets. Le premier déjà acté concerne un tapis de marche connecté, dans le cadre d'un appel à
projet sur la prévention et le risque de chute.

Ce dossier a été préparé par Perrine Béguiot en collaboration avec les kinésithérapeutes libéraux qui interviennent dans l'établissement. Ce tapis est arrivé il y a une quinzaine de jours et la
formation des agents est prévue la semaine prochaine. Son utilisation devrait permettre aux résidents de conserver une partie de leur capacité de déplacement et donc leur autonomie.

Un autre dossier porté par Valérie Pierson et moi-même avec l'aval du docteur Olivier va permettre d'équiper les deux bâtiments principaux de chariots de télémédecine. Ces deux chariots comporteront des équipements permettant de faire un diagnostic médical à distance. Leur livraison est prévue courant janvier.

Faire de la télémédecine correspond à plusieurs objectifs: pallier le manque de disponibilité des médecins libéraux éviter des déplacements fatigants auprès de spécialistes éloignés de Stenay

obtenir un diagnostic plus rapidement et augmenter les chances de survie des résidents en cas d'urgence peut-être éviter de déplacer les services d'urgence inutilement et de mieux rationaliser les moyens.

Que tous ceux qui se sont investis sur ces dossiers soient remerciés. D'autres projets seront peut-être accessibles pour l'établissement prochainement. Dans ce cas je ne manquerai pas de vous solliciter...

...enfin deux autres dossiers retenus ont été portés par le GCSMS Meuse avec des enveloppes budgétaires très conséquentes, étalées sur la période 2020 / 2022, et une intervention dans tous les établissements adhérents. Il s'agit de la musicothérapie et l'activité physique adaptée. Tous les établissements ne pourront pas forcément en bénéficier en 2020.

Des rencontres avec les intervenants extérieurs seront prochainement planifiées afin d'organiser ce travail.

Compte tenu de ce que je vous aie dit précédemment, les conditions de fonctionnement de l'établissement sont plutôt saines et même si certains agents se sont portés solidaires des
mouvements nationaux de grève au sujet de la réforme des retraites, les conditions de travail sont assez bonnes, surtout si l'on se compare aux établissements hospitaliers voisins, confère l'article paru dans l'est républicain il y a 15 jours environ sur les conditions de travail à l'EHPAD Sainte-Catherine.

En ce qui concerne l'activité, avec un prix de journée relativement correct au regard des prestations délivrées, des locaux neufs, et même si nous n'avons plus de liste d'attente, l'établissement réalise un taux d'occupation plus que satisfaisant.

L'activité "accueil de jour" se maintient avec environ 70 journées réalisées pour 4 personnes différentes, l'hébergement temporaire continue à se développer avec environ 700 journées réalisées soit un taux d'occupation de 63 %, enfin et surtout l'hébergement définitif réalise près de 54 000 journées soit un taux d'occupation, hospitalisation comprise, de plus de 99 %,
supérieur aux objectifs qui étaient demandés à l'établissement».

«Avant de donner la parole à Monsieur le Président, je souhaiterais vous présenter mes meilleurs vœux de santé, de réussite professionnelle et d'accomplissement dans vos projets personnels et familiaux pour cette année 2020 ainsi qu'à vos familles. Enfin, je profite de votre attention pour faire cesser certaines rumeurs, oui je prends la direction de deux établissements supplémentaires en intérim, non à ce jour je ne quitte pas l'établissement».

Stéphane Perrin, président du Conseil d'administration de l'EHPAD Jean Guillot :

Je retiens le développement de la formation au service du parcours des agents, qui vient saluer des agents aujourd'hui, comme hier et sans doute encore demain Je félicite tous ces agents  qui, en se formant, évoluent dans leurs postes, missions, responsabilités.

Se former est un enjeu essentiel de notre société qui bouge de plus en plus vite, mais je sais aussi que cela représente parfois un effort, une possible interrogation, une humilité sur les acquis des expériences. La formation est aussi et avant tout un facteur d'épanouissement, personnel et professionnel. Une trajectoire modifiée, un parcours enrichit de compétences et connaissances qui permet ensuite de  transmettre et diffuser.

Et puis comment ne pas saluer tous ces projets, initiatives, innovations que vous portez M.le Directeur, avec toutes vos équipes et aussi les intervenants extérieurs. Le PASA en est une illustration qui apportera j'en suis certain beaucoup à l'établissement et aux personnes résidentes concernées par les pathologies prises en charge.

Au nom du CA, je vous remercie vous M.Prioux, Mme Pierson et vous toutes et tous agents de l'établissement, soignants et non soignants, logistique et technique  qui vous mobilisez au service de la bonne marche de l'établissement, et donc des résidents. Et je pense aussi ne pas trahir les membres du CA en vous remerciant de votre pédagogie lors de nos réunions, qui illustre votre capacité d'écoute et d'attention aux autres.

L'établissement est un tout, et les interactions sont nombreuses. Des réformes sont attendues prochainement, vous l'avez rappelé. Je suis certain que vous serez en mesure d'optimiser celles-ci, au service de l'établissement, car vous anticipez, vous animez avec vos équipes ces anticipations.  Ici comme dans tout le service public, nous ne devons jamais perdre le cap de l'esprit des missions confiées.

 Au nom du CA, et en mon nom personnel, je vous adresse mes meilleurs vœux de bonheur, de réussite, de santé  pour cette nouvelle année, qui j'en suis certain, sera propice à l'éclosion de nouvelles initiatives grâce à la solidarité que vous représentez collectivement.

M. Marc Gianelli reçoit la médaille d'or (35 ans) des mains de Stéphane Perrin.

Mme Yasmina Abdelli, reçoit la médaille de vermeil (30 ans) des mains de Mme Évelyne Jacquet.

M. Patrice PRIOUX, reçoit la médaille de vermeil (30 ans) des mains de Stéphane Perrin.

Mme Pierrard Edithe, absente excusée (partie en retraite le 1er décembre 2019),

a également reçu la médaille d'or pour ses 35 ans de service.

Quand à Mme Thiriet Marie-Christine également absente excusée (partie en retraite le 1er juin 2019)

elle a reçu un panier garni pour son départ en retraite.

Nos félicitations à toutes ces personnes méritantes.