La désacralisation de la chapelle de Cervisy

La désacralisation de la chapelle de Cervisy.

Le 30 septembre, une réunion devant décider sur le sort de la chapelle Saint-Joseph de Cervisy, avait rassemblé très peu de gens du village. L'évêché ne peut pas payer les travaux et la paroisse non plus. La Ville ne veut pas acheter.

L'abbé Mickaël FLEURY, curé de Stenay, M. Daniel LEGER 1er adjoint à la Ville de Stenay, M. Alain BREDA membre de l'association diocésaine, et l'économe diocésain Didier AYSNE,  était présent ce jour-là. Ce dernier va en parler à l'évêque et la chapelle va être vendue, certainement en 2020. Auparavant, à la fête, il y aura une messe de désacralisation.

La désacralisation n’est pas un phénomène récent. En raison de la laïcisation de la société, plusieurs églises ont fait l’objet d’un transfert de propriété et parfois d’une fermeture du culte à la fin du 20e siècle et au début du 21e. L’augmentation des frais d’entretien liés au vieillissement de ce patrimoine bâti, la diminution du nombre de croyants et des sources de revenus des paroisses ont contribué à l’augmentation des procédures de désacralisation.

La chapelle St-Joseph de Cervisy