74e anniversaire de l'armistice

74e anniversaire de l'armistice de la seconde guerre mondiale.

Le 74e anniversaire de l'armistice fût fêté ce mercredi 8 mai à Stenay, comme partout en France et sous la pluie comme un peu partout également.

Les porte-drapeaux, les pompiers et l'harmonie de Stenay étaient présents.

On notait également la présence de quelques maires du secteur, d'adjoints et conseillers municipaux, de madame la conseillère départementale, vice-présidente, Evelyne Jacquet, Christian Stempert, président de la section locale UNC-AFN, du président du Souvenirs Français Hervé Morel, du président des médaillés militaires Guy Santoire, du commandant de la brigade de Gendarmerie Mickaël Peulmeulle, et des représentants du 1er régiment de Chasseurs de Thierville.

L'harmonie de Stenay

Stéphane Perrin, maire de Stenay et vice-président du conseil départemental : « ... Aux générations qui vivent en paix sur notre continent et qui ne connaissent les conflits mondiaux qu'à travers les livres d'histoire, les écrans ou les récits de leurs aînés, soyons conscients que rien n'est jamais immuable ».

« Si les cendres du conflit sont disséminées ici en Europe par le vent d'une histoire européenne réconciliée avec elle-même, elles couvent ailleurs dans le monde des braises sur lesquelles les nationalismes, les racismes, les terrorismes soufflent continuellement ».

À nous aujourd'hui d'être vigilants pour condamner tout agissement contraire à nos valeurs, issues des idéaux portés et défendus par la France, qui sut mêler toutes ses forces au service de la victoire. Ils sont le fondement et le ciment de notre République.

Le président de l'UNC-AFN Christian Stempert fit lecture de la lettre de madame Geneviève Darrieussecq, secrétaire d'État auprès de la ministre des armées : « La France exprime sa reconnaissance aux femmes et aux hommes, issus des nations du monde entier, qui ont conjugué leurs efforts pour nous libérer et restaurer la dignité humaine....aujourd'hui, nous nous remémorons les déchirures de notre continent et l'ampleur du désastre humain et moral. Ainsi, rassemblés, nous mesurons la valeur de la paix. Elle est notre héritage. Elle est la clé de la voûte de la construction européenne. Elle est notre raison de vivre ensemble. Préservons là ! ».