Le félibrige, espace de réflexion

Le félibrige, espace de réflexion à la bibliothèque.

En réaction à la domination parisienne en matière d’art en général, des mouvements régionalistes littéraires ont surgi dès le milieu du 19ème siècle. Le Félibrige est l’un des grands modèles du genre.  Créé en 1854 à l’initiative de quelques poètes provençaux, il se donna pour objet, outre de traiter de sujets locaux, de faire revivre la langue occitane. Le Félibrige a été dominé par Frédéric Mistral qui a produit des œuvres majeures comme « Mireille » qui lui valut le prix Nobel en 1904. D’autres poètes comme Aubanel ou Roumanille ont également laissé des œuvres dignes d’intérêt.